Anthony Banbury, le Chef de la Mission de UNMEER était en Guinée

Le Sous-secrétaire Général et Chef de la Mission d’Urgence des Nations Unies pour la lutte contre l’épidémie de la fièvre Ebola (UNMEER) vient d’effectuer une visite de travail de 72 heures (du 7 au 9 octobre 2014) à Conakry. Nommé Chef de la Mission UNMEER le 9 septembre 2014 par le Secrétaire général des Nations-Unies, Anthony Banbury était à son premier séjour en Guinée ce, « dans la cadre de la mise en place du dispositif opérationnel du Plan STEPP des Nations Unies pour le passage à l’échelle de la riposte à l’épidémie de la fièvre Ebola ». Une forte délégation de hauts responsables des Agences du système des Nations Unies et une haute personnalité du Ministère des Affaires Etrangères de la Grande Bretagne faisaient partie de la suite d’Anthony Banbury.

Reçu en audience par le Président de la République, le Chef de la Mission d’Urgence de l’ONU pour la lutte contre l’épidémie de la fièvre Ebola (UNMEER) a apprécié les efforts déployés par Conakry dans le cadre de la riposte à cette pathologie : « Je remercie le Président Alpha Condé que j’ai rencontré hier soir [mardi 7 octobre ; NDLR]. A l’issue de notre entretien, j’ai noté qu’il fait de la riposte au virus Ebola, sa principale priorité. Pour cela, nous sommes venus pour appuyer les efforts de son gouvernementJe suis arrivé en tête d’une forte équipe de New-York et d’Accra au Ghana en vue de constater de visu la situation sanitaire du pays. Mais, en réalité la situation est très grave. Car, ce n’est pas une crise sanitaire seulement ; c’est une crise qui touche plusieurs secteurs de la société », a-t-il relevé.

Avant de quitter Conakry, il a souligné que « C’est la première fois qu’il y a une mobilisation de tout le système des Nation-Unies pour le seul but de mettre fin à cette crise ».

En sa qualité de Sous-secrétaire Général et Chef de la Mission d’Urgence des Nations Unies pour la lutte contre l’épidémie de la fièvre EbolaAnthony Banbury a annoncé : « Malgré que la crise guinéenne soit différente de celle de la Sierra-Leone et du Liberia, dans quelques heures, le Secrétaire général des Nations-Unies va nommer un responsable chargée de la crise d’Ebola en Guinée qui travaillera aux côtés du gouvernement tout en mettant à sa disposition des moyens pour lutter contre cette épidémie hémorragique à virus Ebola ».  

Outre l’audience avec le Chef de l’Etat, le Sous-secrétaire général des Nations-Unies a eu des séances de travail avec les membres du Gouvernement, le  Comité Interministériel de crise et la Coordination nationale de la Riposte à la maladie Ebola, les Partenaires Techniques et Financiers, les partenaires humanitaires, la Société civile. Anthony Banbury a aussi effectué une visite au Centre de Traitement Ebola (CTE) de Donka.  

A propos de la Mission UNMEER

La Mission d’Urgence des Nations Unies pour la riposte à l’épidémie de la fièvre Ebola (UNMEER), a été mise en place par l’Assemblée Générale de l’ONU, suite aux recommandations du Conseil de Sécurité dans sa Résolution 2177 sur Ebola adoptée le 18 septembre 2014.

L’UNMEER est chargée de coordonner la réponse à la progression de l’épidémie. Elle sera opérationnalisée par des Bureaux Pays dans les 3 pays affectés par la crise (Guinée, Liberia, Sierra-Leone).

Les cinq (5) priorités d’actions telles que définies dans plan STEPP seront notamment :

- Soutenir les efforts pour mettre fin à l’épidémie ;

- Traiter les personnes infectées ;

- Assurer les services essentiels ;

- Préserver la stabilité ; et

- Prévenir les épidémies dans de nouveaux pays.

Depuis deux (2) semaines, une équipe avancée de UNMEER séjourne à Conakry en vue de  préparer la mise en place de l’Equipe Pays par M. Banbury. L’équipe UNMEER fournira ainsi, l’appui nécessaire aux structures et acteurs nationaux et internationaux engagés dans la riposte place pour atteindre les objectifs assignés à cette mission : éradiquer l’épidémie dans un délai de 6 à 9 mois maximum.

Ousmane Bangoura pour Conakryonline

Top Top