Diallo Sadakaadji annonce le nom de son propre parti politique

Après avoir été présenté comme le numéro Un de la formation politique que dirige Dr Abdoulaye Diallo, le Mouvement pour la Solidarité et le Développement (MSD), et finalement débarqué, l’homme d’affaires Amadou Oury Diallo dit Diallo Sadakadji vient de lancer son propre parti politique

L’annonce a été faite lundi, 17 novembre 2014 dans la capitale de l’Hexagone, Paris. Désormais, Diallo Sadakadji "trône" à la tête de l’Alliance Nationale pour le Développement et la Solidarité (ANDS).

Selon les informations dignes de sources, le dossier de cette formation politique est déposé au Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (la tutelle des partis politiques) depuis une année c’est-à-dire, en novembre 2013, précisément. Mais, sans suite.

Ainsi, se mettant en phase avec l’adage selon lequel, "qui ne dit mot, consent", l’homme d’affaires-politicien est « passé à la vitesse supérieure » pour annoncer la "naissance officielle" de son parti politique, l’ANDS.

Diallo Sadakadji est clair : « Depuis une année, j’ai attendu. Le silence pesant de notre département de tutelle, qui a compétence à approuver le dossier et de s’exprimer sur sa validité ou non, m’oblige à considérer ce silence comme une approbation. J’annonce donc, la naissance de mon parti politique, l’Alliance Nationale pour le Développement et la Solidarité,  ANDS, en abrégé. Personne ne peut m’empêcher de le faire ».

Toujours dans sa logique de se lancer dans le "marigot politique", le très généreux opérateur économique a repris la phrase-choc que l’on a déjà entendue lors de son acceptation d’être à la tête du MSD du médecin-politicien, Dr Abdoulaye Diallo dit Ballal Koïn : « Depuis que j’ai décidé de me lever pour agir positivement en faveur de tous les Guinéens, je n’ai cessé de travailler en profondeur, patiemment et méthodiquement. Ma persévérance a payé et mes efforts ont conduit à du concret ». Et toc !

Joe Touré pour Conakryonline

Top Top