Ebola : Le FMI déjà fourni 41 millions USD à la Guinée en aide d’urgence

« Nous avons déjà fourni 41 millions USD à la Guinée en aide d’urgence », annonce la DG du FMI Au terme de l’audience avec le Président de la République, la Directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI) a apprécié le climat dans lequel se sont déroulés les échanges. Christine Lagarde, dans le cadre de la mobilisation internationale autour des pays du "bec du perroquet" en proie à la maladie d’Ebola, a annoncé la mise à disposition de la Guinée d’une aide d’urgence de 41 millions USD, « avec effet immédiat ».

Cette information est contenue dans la déclaration que la DG du FMI a faite au sortir de l’entretien avec Pr. Alpha Condé : « Notre discussion a porté principalement sur la réponse à apporter à l'épidémie d'Ebola, un mal dévastateur qui pose un défi humanitaire et économique à la Guinée et à ses voisins. Au delà des pertes en vies humaines et de la dislocation sociale, cette épidémie menace de réduire à néant les progrès accomplis par ces pays en matière de développement économique et de réduction de la pauvreté.

Au nom du FMI, mon message au Président et au peuple de Guinée est que nous sommes à vos côtés dans cette épreuve. Nous avons déjà fourni 41 millions de dollars à la Guinée en aide d’urgence, avec effet immédiat.Nous sommes prêts à en faire davantage. Et je salue les efforts du Président Condé pour son pays et son peuple.

Nous allons continuer à soutenir la Guinée et les Guinéens », a déclaré Christine Lagarde.

A rappeler que cette aide est issue de l’assistance de 130 millions USD soit, 102,5 millions d'euros, que le FMI avait débloquée en urgence, en septembre dernier, en faveur des gouvernements des trois (3) pays du "bec du perroquet" et qui sont les plus touchés en Afrique de l'Ouest par l'épidémie de la maladie Ebola.

L’aide était ainsi répartie : Guinée : 41 millions USD ; Liberia : 49 millions USD et Sierra Leone : 40 millions USD.

Elle s'ajoutait aux programmes d'assistance du FMI dans ces trois pays afin de couvrir partiellement les gaps budgétaires creusés par les conséquences du virus et estimés à 100 millions USD pour chacun d'entre eux.

« Les grands argentiers du globe, les ministres des Finances et banquiers centraux des pays du G20, réunis jusqu'à vendredi à Washington, sont tombés d'accord pour intensifier la mobilisation contre l'épidémie d'Ebola et éviter que ses ravages humains et économiques ne s'étendent en Afrique », a rapporté un confrère qui suivait les travaux des Institutions de Bretton Woods.

Le Président Alpha Condé a aussi conféré avec les Président de la Banque Islamique de Développement (BID), de la Banque Africaine de Développement (BAD) et de la Banque Mondiale (BM). Chacun a rassuré de l’engagement de son institution à soutenir la Guinée dont les différents secteurs sont durement affectés par la maladie Ebola.

Bangaly Sylla pour Conakryonline.com

Top Top