Elections : C’est quoi la reprise du fichier ?

Je pense, comme bon nombres d’intellectuels guinéens que nous sommes encore dans la période de transition. Nous savons tous que dans u pays normal il existe toujours trois pouvoirs à savoir le législatif, l’exécutif et le judiciaire. C’est la présence de ces trois pouvoirs qui empêchera le président de la République d’outrepasser ses prérogatives dans l’exercice de ses fonctions.   En Guinée, depuis Capitaine El Dadis jusque maintenant, le Président prend seul les décisions. Ce fameux monsieur sur qui on comptait pour régler ces différents problèmes semble être passé à côté de l’essentiel. Aujourd’hui, au lieu de s’attaquer à l’organisation des élections législatives, c’est le palais qui est animé par la forte présence des femmes de la capitale, soit c’est les vendeuses du riz, soit c’est les femmes mareyeuses.

L’heure n’est plus à des mamayah ou à des dépenses inutiles. Si vous suivez la RTG de façon régulière, chaque deux ou trois semaine, ce sont des promesses que l’on jette aux femmes. Soit leur donne 20 milliards de nos francs. Après, on passe à 100 milliards. Je me demande pourquoi on m’organise pas les législatives avec ces fonds colossaux.

On se demande également pourquoi reprendre le fichier électoral. Le gouvernement doit avoir confiance en ce recensement, car c’est celui-là qui l’a conduit à la magistrature suprême. Quelque 24 personnes étaient en lice pour le premier tour, non ? Si ce n’est pas pour retarder ou tout simplement perdre le temps, on aurait dû organiser ces législatives et s’attaquer aux vrais problèmes de la Guinée. Revoyez les images des événements du 28 septembre 2009 ! Ceux-là qui ont accepté de mourir, l’ont fait pour libérer la Guinée de toute forme de violence, de mensonge, de gabegie ou encore d’impunité. Ne l’oublions pas !

                              <wbr></wbr>                              <wbr></wbr>                              <wbr></wbr>                              <wbr></wbr>                         Yaya Camara in Le Lynx N°1007 du 1 er août 2011

Top Top