Grève générale annoncée pour le 5 janvier 2015

Dans un document daté du 26 décembre 2014, le Mouvement Syndical Guinéen constitué de six syndicats, « décide de déclencher une grève générale illimitée à compter du lundi 5 janvier 2015 ».   Ces six syndicats sont : la CNTG, l’USTG, l’UDTG, la CGSL, la CGTG et l’UGTG.

Conakryonline a reçu une copie de l’avis de grève du Mouvement Syndical Guinéen :

« Considérant le retard volontaire accusé par le Gouvernement dans l'application de la nouvelle grille salariale et le régime des pensions ;

Considérant l'indifférence de l'Etat face à la situation des travailleurs de l'usine de Friguia, de la Sotelgui, de Feralux, du Port Autonome de Conakry, de Pride-Guinée, de Semafo-Guinée et d’Enco 5 ;

Considérant l'insécurité grandissante et la situation d’incertitude dans laquelle évoluent les transporteurs, chauffeurs et passagers (barrages non conventionnels et braquages) ;

Considérant la non-application des statuts particuliers de l'Education et de la Santé ;

Considérant le non-respect du protocole d'accord relatif à la fluctuation du prix du carburant à la pompe ;

Considérant la non-application des Arrêtés 125, 126 du 28 janvier 20114 et les Arrêtés 1685, 1686 du 10 mai 2004, portant mise à la retraite et licenciement des agents déflatés de l’Administration guinéenne et des Entreprises d’Etat fermées ; 

Considérant la volonté exprimée par les travailleurs en assemblée générale le 18 décembre 2014, réclamant une grève générale illimitée sur toute l’étendue du territoire national, si les revendications ne sont pas satisfaites le 22 décembre 2014 ;

Considérant ce qui précède, le Mouvement Syndical Guinéen décide de déclencher une grève générale illimitée à compter du lundi 5 janvier 2015 ».

La particularité de la grève annoncée est qu’elle coïncide avec le meeting géant que projette l’opposition républicaine le 7 mai 2015.

Ibrahima Sory Yansané pour Conakryonline.com

Top Top