Hôpital de Dubréka : Les travaux peuvent se poursuivre

Suspendue dans le sillage de l’interruption des travaux initiés durant la période transitoire, la construction de l’hôpital militaire de Dubréka pourrait bientôt s’achever. C’est du moins ce qui ressort d’une audience que le président de la République vient d’accorder aux responsables de l’ONG Alliance France. Du coup, cette ONG s’engage à livrer l’infrastructure d’ici la fin de l’année en cours.

L’hôpital en question, situé dans la préfecture de Dubréka, a été initié par le gouvernement de la Transition. Mais à l’instar de tous les contrats qui avaient été conclus en 2009 et 2010, les travaux avaient été gelés sur des recommandations des institutions de breton Woods. C’est donc, cette suspension qui vient d’être levée en ce qui concerne ce projet. C’est en tout cas ce qu’a déclaré un responsable de l’ONG Alliance France, à l’issue d’une rencontre avec le Pr. Alpha Condé. Les atouts qui s’attachent à l’infrastructure en question pourraient ne pas être étrangers à cette mesure, somme toute exceptionnelle. En effet, l’hôpital a une capacité de 150 lits, de deux salles d’opération et d’une dialyse. En outre, il serait ultra-moderne. Ce qui éviterait, de l’avis de ses promoteurs, de nombreuses évacuations avec toutes les dépenses qui vont avec. Mais, quand on a eu l’expérience avec l’hôpital international de Kipé, fruit de la coopération sino-guinéenne, on ne peut que demeurer prudent, quant à l’impact réel de toutes ces grandes infrastructures sur la santé des Guinéens. En effet, le bâtiment à lui seul ne suffit pas pour que l’on cesse désormais d’évacuer des malades à l’extérieur du pays. Il faudra ensuite mettre les moyens nécessaires au fonctionnement mais également trouver les ressources humaines capables de manier les instruments ultramodernes, composantes essentielles de ces infrastructures. Sinon, ce ne sont que des "Eléphants blancs" d’un nouveau genre.  


Rouguiatou Bah pour CONAKRYONLINE

Top Top