Le Cardinal Robert Sarah de Guinée passe du caritatif au liturgique

Celui que le Pape Jean-Paul II appelait affectueusement, en 1979, « bébé évêque », en raison de son jeune âge, 34 ans à l’époque, devenant ainsi le plus jeune évêque du monde, a pris du galon. Il l’avait nommé, au début de son pontificat, à la tête du diocèse de la capitale guinéenne

Il célèbre cette année, 2014, ses 69 ans. Il vient d’être nommé par le Pape François, Préfet de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline  des Sacrements. Il est formé à la Grégorienne (université jésuite romaine).

Lui, c’est le Cardinal guinéen Robert Sarah. L’enfant du Badiar, né en 1945 à Ourous dans Koundara. Jusqu’au 23 novembre, il était Président du Conseil Pontifical Cor Unum, un des organismes caritatifs de la curie romaine chargé de la solidarité.

La nouvelle a été rendue publique le lundi, 24 novembre 2014. Selon des observateurs, « le cardinal guinéen était fortement pressenti depuis plusieurs mois pour prendre la direction de ce dicastère [équivalent d’un ministère dans le gouvernement central de l’Église], qui traite en particulier du sujet sensible de la liturgie ».

Un confrère français le décrit : « Homme profondément spirituel, de tempérament discret, le cardinal Sarah n’est pas réputé lié à une école liturgique particulière. Son doux timbre de voix n’empêche pas une droiture dans ses positions et comportements. Il est notamment connu pour n’avoir pas craint de s’opposer au pouvoir de Conakry lorsqu’il était encore jeune prêtre dans son pays natal ».

Ce confrère de poursuivre : « D’autres qualificatifs d’ "agneau" et "saint" traduisent le respect qu’inspire à Rome celui que Benoît XVI a créé cardinal en 2010 après l’avoir nommé président du Conseil pontifical Cor Unum, poste que ce "ratzingérien" occupait jusqu’à présent ».

Avec cette nomination, le Cardinal guinéen Robert Sarah succède au Cardinal espagnol Antonio Canizares Llovera, nommé archevêque de Valence, en Espagne. Le Cardinal nigérian Francis Arinze, avait lui aussi occupé cette charge de 2002 à 2008.

La Congrégation en charge de la liturgie n’avait plus personne à sa tête depuis le 28 août dernier, alors que son préfet, le cardinal Antonio Canizares Llovera, avait été nommé archevêque de Valence, en Espagne.

Durant le pontificat de Jean Paul II, il fut notamment secrétaire de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples à partir d’octobre 2001. Sous le pontificat de Benoît XVI, il est nommé Président du Conseil pontifical Cor Unum, et créé Cardinal le 20 novembre 2010 occupant la diaconie de St Jean Bosco à via Tuscolana situé à l'est de Rome en Italie.

Tout le monde s’accorde à dire qu’« en tant que Président du Conseil pontifical Cor Unum, le Cardinal Sarah a su apporter sa longue et riche expérience au profit des plus pauvres et des personnes vulnérables à travers tous les continents ».

Comme quoi, le Cardinal Robert Sarah passe du caritatif au liturgique. Il devrait prendre ses nouvelles fonctions au début du mois de décembre 2014.

Joe Touré pour Conakryonline.com

Top Top