Le gouvernement félicite le Syli national qualifié pour la CAN 2015

Après la victoire le mercredi, 19 novembre 2014, de l’équipe nationale de football sur celle de l’Ouganda, synonyme de qualification du onze (11) guinéen pour la Coupe d’Afrique des Nations prévue en 2015 en Guinée Equatoriale, le gouvernement a réagi, à travers un message de félicitation adressé aux poulains de l’entraineur français, Michel Dussuyer.   Ce document, signé du porte-parole, le ministre Damantang Albert Camara, traduit la joie de tout un peuple face à la victoire de ses "pachydermes" qui ont "piétiné" les "Cranes" [grues ; oiseau] de l’Ouganda par le score de 2 buts à 0.

Le match s’est déroulé au stade "Mohamed V" de Casablanca au Maroc. Les Guinéens gardent encore en mémoire, comme des éléphants d’ailleurs, l’accueil sordide réservé à leur délégation à Kampala, lors du match aller. Un accueil avec des semblant d’hôtesses portant des cache-nez parce que la Guinée connait l’épidémie de la maladie due au virus Ebola. Sans compter que c’est un motel qui s’apparente à un endroit de passes qui a été réservé pour abriter des hôtes. Ils avaient dû oublier la fierté du peuple du 25 août et du 28 septembre 1958. Du coup, la délégation se retrouvera dans un hôtel de haut standing au frais de l’argent du contribuable guinéen.

Conakryonline propose le message de félicitation adressé au Syli national, peu après sa victoire :

 « Le Gouvernement guinéen félicite le Syli national pour sa remarquable prestation aujourd’hui face aux Cranes de l’Ouganda par un score de 2 buts à Zéro au prestigieux stade Mohamed V de Casablanca, au compte de la sixième et dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2015). Victoire qui qualifie définitivement la Guinée pour les phases finales de la CAN 2015 en Guinée Equatoriale.

Le Gouvernement tient à féliciter l’encadrement technique, la Fédération guinéenne de football et le ministère des Sports pour la qualité de la gestion de ces compétitions à l’Extérieur.

Il tient particulièrement à remercier Sa Majesté le roi Mohamed VI et le peuple marocain pour avoir accueilli les matchs de la Guinée durant ces phases éliminatoires de la CAN à un moment où la stigmatisation par rapport à la fièvre hémorragique à virus Ebola empêchait notre pays de recevoir ses adversaires sur son terrain.

Enfin le Gouvernement appelle les joueurs guinéens à donner le meilleur d’eux-mêmes pour la suite de la compétition qui aura lieu en 2015 en Guinée Equatoriale.

Ensemble, nous gagnerons toujours ».

A ce message, s’ajoute le commentaire d’un célèbre journaliste guinéen, témoin du match, qui, dans sa chronique a écrit : « il n’est pas exagéré de dire que sur tous les tableaux, le syli s’est nettement mis au dessus des Ougandais transformés en élèves venus apprendre des leçons de foot de ses professeurs venus de Guinée. Les Ougandais ont encore du temps devant eux pour être sur le même clavier que ce Syli tonitruant, prestigieux et magistral qui a véritablement envie et dont la qualification pour les phases finales de la CAN est logique et devrait être une bonne occasion de faire l’étalage des talents fabuleux des Ibrahima Traoré, Ibrahima Sory Conté, Idrissa Sylla… »

Amadou Diouldé Diallo de poursuivre toutefois, sur un conseil : « Il s’agira à présent, à 2 mois du coup d’envoi de la CAN dont le tirage au sort est prévu le 3 décembre à Malabo, de faire une bonne préparation et souhaiter se retrouver dans une poule négociable. Car, depuis son retour à la grande messe du football africain en 1994 à Tunis, le syli de Guinée n’a jamais franchi le premier tour de la compétition. C’est un signe indien à vaincre en Guinée Equatoriale, surtout quand là-bas, ce ne sera pas des équipes aux dents de lait comme l’Ouganda cet après midi à Casablanca ».

A bon entendeur, salut !

Ibrahima Sory Yansané pour Conakryonline.com

Top Top