L’Opposition et l’affaire des devises de la BCRG

Lors de sa conférence de presse du 27 août, l’opposition républicaine entendait faire le « Point de la situation socio- politique » du pays à travers Aboubacar Sylla, (député UFDG et porte-parole de l’opposition), Dr Fodé Oussou Fofana (UFDG), Mohamed Tall (UFR), Mouctar Diallo (NFD), Jean Marc Telliano, (RDIG) et François Bourouno (PEDN). Actualité des devises de la BCRG signalées à Dakar oblige, ces politiciens, après avoir condamné la procédure employée pour le transfert par l’institution bancaire, entendent, par le biais des députés de leur mouvance, saisir l’occasion de la prochaine rentrée parlementaire pour faire savoir leur position car, estiment-ils « Le transfert des fonds guinéens à l’étranger par le gouvernement de M. Alpha Condé relève des pratiques d’un autre âge ».

Selon le député Aboubacar Sylla, il ne s’agit ni plus ni moins, que d’« une fuite des capitaux du pays qui s’est faite, malheureusement, avec beaucoup de légèreté ». C’est pourquoi, poursuit-il, « Les réactions de la Banque Centrale nous amènent à nous interroger beaucoup plus, plutôt qu’à nous apaiser. Nous avons le sentiment que toutes les rumeurs que nous avions entendues par le passé s’avèrent plus ou moins fondées. On a toujours dit qu’il y avait une fuite massive des capitaux. On a toujours dit que l’or, le diamant, le dollar sont perpétuellement en train d’être transférés à l’extérieur de la Guinée dans des valises qui ne suivaient pas le circuit légal. Un réseau de fuite des capitaux est en train de fonctionner à plein régime en Guinée pendant que nous sommes en train de souffrir du manque de moyens », lâche-t-il, amer.

Se fondant sur les explications du Gouverneur de la BCRG qui, lors de la rencontre avec les médias, avait rectifié le journal sénégalais qui est à la base de l’information, en soutenant que « Les devise en question d’un montant de 20 millions USD, restent et demeurent la propriété de la BCRG et non celle du Président de la République et que, c’est en toute légalité que la BCRG a fait recours aux services de la société MSS pour le transfert vers la City Bank de New York », l’opposition se dira « confuse en entendant ces propos ». C’est pourquoi, souhaite-t-elle qu’un audit indépendant de la Banque Centrale soit requis par l’Assemblée nationale sur le fonctionnement interne de l’institution bancaire, ses avoirs à l’étranger et ses relations avec ses correspondants.

Pour cela, a annoncé le député Aboubacar Sylla, « On va mettre sur pied une Commission parlementaire autour de cette question, parce que ceci révèle une situation extrêmement grave pour notre pays. On a toujours dit qu’il y avait des transferts frauduleux, des fuites d’argent. Maintenant, nous en avons la preuve ».  

Mohamed Fayad Bah, pour Conakryonline.com

Top Top