Yahya Jammeh pas content des autorités guinéennes qui précisent

La semaine qui s’achève a été marquée par la sortie de la plus haute autorité de la Gambie qui n’a pas hésité à traiter les autorités guinéennes d’ingrates. Tout est partie d’une enveloppe d’assistance financière de 500 000 USD que le président Yahya Jammeh a accordée à la Guinée à titre de contribution de son pays à la riposte à l’épidémie de la maladie à virus Ebola que connait le pays. D’après Banjul, Conakry n’a pas réagi par les remerciements d’usage. Chose que le président gambien n’a pas apprécié. Du coup, un communiqué officiel est lu à la télévision d’Etat dans lequel "Son Excellence Cheikh Professeur Alhaji Dr. Yahya AJJ Jammeh Nasirul Deen Babili Mansa" précise que « Ce don entre dans le cadre de la contribution de la Gambie à aider la Guinée sœur qui est présentement frappée par le virus d’Ebola dans l'esprit de solidarité africaine ».

Le même communiqué souligne que « La Gambie avait offert 500.000 de dollars à la Sierra Leone. Contrairement à la Guinée, les autorités léonaises ont accusé réception du montant et remercié le généreux donateur »

Qualifiant l’attitude des autorités guinéenne de « regrettable et malheureuse », le communiqué précise par ailleurs, que « Les fonds ont été transférés sur un compte de la Banque centrale de la République de Guinée qui a depuis, accusé réception de l'argent », mais que le gouvernement guinéen n’a pas daigné remercier le "généreux donateur" de Banjul  « par les voies diplomatiques régulières ».

Face à la tournure que prend cette réaction au niveau de l’opinion, le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères a fait une mise au point. Lousény Fall a minimisé l’incident en évoquant le mécanisme mis en place en matière de visibilité des dons : « Au niveau du ministère des Affaires Étrangères, bien que nous ne gérons pas directement les dons, nous avons mis en place un système avec la Banque Centrale de la République de Guinée. Chaque fois que celle-ci encaisse un don, elle nous informe et aussitôt après, à travers nos services spéciaux et qualifiés ici, nous rédigeons tout de suite une lettre  de remerciement que nous adressons de la part du gouvernement à ces pays qui nous assistent ».

Et pour le cas d’espèce, relève le chef de la Diplomatie guinéenne, « C’est ce qui a été fait pour la Gambie. La Banque Centrale nous a confirmé avoir reçu les 500 mille USD et moi, j’ai écrit à mon collègue gambien, le ministre Senghore [Dr Abubacarr Senghore ; NDLR]  pour le remercier ainsi que son gouvernement et le président Jammeh pour ce geste de fraternité ».

Le ministre Fall estime que « C’est une polémique qui n’a pas droit d’exister vu la qualité des rapports entre nos deux pays [La première Dame de Gambie est une guinéenne de Boffa, Zaïnab Soumah ; NDLR] ».

Il poursuit en ces termes : « Certainement qu’au moment où il [Le président Yahya Jammeh ; NDRL] faisait sa déclaration, il n’avait pas encore reçu la lettre. La lettre de remerciement est bel et bien partie. Pas seulement pour la Gambie mais, pour tous les autres pays. Je viens même de signer deux autres lettres de remerciement. Au fur et à mesure que nous sommes informés de la réception des dons, nous sommes obligés de remercier ces États. On a envoyé une lettre au Kenya, aux Émirats Arabes Unis, bref à tous les pays qui nous assistent. Chaque fois que nous avons la confirmation, nous le faisons systématiquement et cela est de règle ».

Mohamed Diawara pour Conakryonline.com

Top Top